13 de octubre de 2010

N'importe quoi


J’ai lu sur Internet plein de trucs sur les Erasmus et surtout sur les amoureux qui se séparent à cause de cet homme casse-couples.
En faite, ça me fait rire. Chaque fois que j’ai lu des lignes sur un forum ou un blog ou n’importe quoi, ils racontent toujours des histoires jolies qui finissent bien (c’est normal, personne ne veut raconter son histoire de merde sur des infidélités), mais évidemment, c’est pas ça ce que je trouve marrant. C’est que, la plupart des jeunes assurent que c’est beaucoup mieux d’aller comme Erasmus tout seul, sans avoir quelqu’un qui te manquera, enfin, d’être célibataire. Comme si c’était quelque chose à choisir ! Et, en plus, c’est toujours de la convenance, hein ?
« Cheri, je pars à l’étranger, donc, ce serait mieux que l’on ne s’aime plus »
Quoi ?? De quoi parle-t-on ? C’est, peut-être, que tu veux quelqu’un chez toi parce que c’est plus confortable mais une fois que tu n’en as plus besoin, toi, tu la laisses n’importe où ? Bravo.

Tout ceci m’énerve surtout parce que chaque fois qu’un partenaire parle de partir comme Erasmus il y a toujours la surprise et les blagues (si l’on peut les appeler comme ça) : « tu vas comme orgasmus ! ça va être difficile ! » « elle est trop jeune, tu sais, elle est à l’âge de n’importe quoi... ».

Et maintenant je vous dis que oui, que c’est plus facile de partir sans être en couple. Que personne ne va te manquer autant, que tu seras moins de temps sur Internet, que tu t’amuseras tout le temps sans penser que tu veux tout faire avec ton/ta copain/ine, que tu ne retourneras pas si souvent pour le/la voir et que tu auras jamais peur de choses que les autres te disent.

Bah oui, c’est vrai... Mais je changerais jamais, mais jamais jamais jamais ma situation. Parce que, en faite, si tu sens tout ça, ce n’est pas parce que « tu es en couple », mais parce que tu aimes quelqu’un et tu ne veux qu’être avec elle. Et parce que tu sais que cette personne-ci c’est plus de mille fois mieux qu’une séance à l’étranger, c’est-à-dire, que rien n’est pas une obligation mais une manière d’aimer et une manière d’être connecté.

Maintenant, pensez un petit peu : dirait-on que ce serait mieux de partir sans amis, sans un lieu où nous sommes passés toute la vie, sans famille ou sans souvenirs ?? Parce que, en faite, ce serait beaucoup plus facile de partir si rien ne te manque, non ?
Donc, si l’on ne casse jamais les relations avec les amis parce que l’on part à l’étranger, pourquoi doit-on le faire avec les personnes dont on est amoureux ? Je comprends rien.

Mais si, si vous voulez partir à l’étranger et ne penser à rien de votre pays d’origine : tuez vos parents, ne parlez pas à vos amis, abandonnez vos chiens et brûlez vos maisons.

Comme ça, rien ne vous manquera jamais.

0 cuchicheos:

Publicar un comentario en la entrada

* ¡A comentar se ha dicho! *